Projet AFRIDI

Le projet AFRIDI, acronyme du nom d'une tribu qui vécut en Tunisie à l'origine du mot Afrique, vise à harmoniser un système éducatif en vue de développer les compétences et expertises indispensables à l’atteinte d’une croissance inclusive et de développement durable en Afrique. Ce projet d’Appui à la Formation, à la Recherche et à l’Innovation pour le Développement Intra-Afrique (AFRIDI) est porté par un consortium de six partenaires (Universités de Tunis El Manar, Douala, Antananarivo, Tlemcen, Ouagadougou et Gaston Berger) représentants les régions Afrique du Nord, Centre, Ouest, Orientale possédant une expérience avérée dans l’enseignement des Sciences Naturelles et Environnement. Les trois partenaires associés et le partenaire technique EU engagés renforcent le consortium par leurs référentiels de compétences managériales et/ou stratégiques. En offrant de la mobilité aux étudiants, chercheurs et personnel administratif et un soutien à l'innovation, AFRIDI contribue à augmenter la disponibilité de professionnels hautement qualifiés, qui bénéficieront durablement d’un système de management intégré des compétences (SMIC), assureront la pérennité d’un système Éducatif et d’Échanges innovant (SEE) et la promotion d’un espace commun africain de l’enseignement supérieur (ECAES) intra-Afrique de visibilité internationale. Dans un contexte de changement climatique, AFRIDI se focalise en priorité sur une liste de programmes accrédités qui contribueront à l’atteinte par l’Afrique de certains ODDs visant à réduire l’empreinte environnementale. Avec les 25 formations et 76 mobilités proposées en Mastères et Doctorats, AFRIDI offrira sur le marché de l’emploi des diplômés ayant des compétences tournées vers les domaines hautement stratégiques pour l’Afrique, contribuant ainsi à une meilleure compréhension des écosystèmes africains et encourageant les jeunes à échanger durablement.

Objectifs du Projet

L'objectif principal du projet AFRIDI est le développement du capital humain capable de promouvoir et de mettre en œuvre une stratégie de Développement Durable (DD) en Afrique.
Le programme de mobilité du projet vise également à dynamiser les échanges au sein de l’espace africain de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), et à en renforcer la visibilité internationale.
Ce projet va permettre, à travers les échanges intra-Afrique, d’enrichir l’offre de formations proposées aux étudiants et doctorants Africains et Malgaches, en ciblant des cursus dans des thématiques identifiées comme stratégiques pour l’Afrique (i.e. Environnement, DD, gestion du changement climatique). Il inclut l'identification des points forts et des besoins de chaque partenaire en matière d’enseignement supérieur et d’échanges académiques transfrontaliers pour permettre, à travers la mise en place d’un SMIC, le développement d’un SEE d’excellence et durable, tourné vers les problématiques propres à l’Afrique.
Conformément à ces orientations, le projet vise, par le développement de mobilités académiques dans l’enseignement supérieur africain, à motiver les jeunes à échanger durablement à partager les connaissances et compétences pour une meilleure compréhension des écosystèmes et de leurs interactions.

Ce projet vise en priorité à :