Mot du Président

Prof. Fethi SELLAOUTI
Président de l'Université de Tunis El Manar

L’Université de Tunis El Manar regroupe les établissements universitaires les plus anciens de la Tunisie couvrant des domaines de formation et de recherche les plus variés allant des sciences fondamentales et sciences de l’ingénieur, à la médecine et sciences médicales et paramédicales, aux sciences juridiques, politiques économiques et humaines.

Tout comme la plupart des universités tunisiennes, L’UTM fait face à certains défis qui sont d’ordre national et affrontent le système de l’enseignement supérieur en général, notamment les problèmes relatifs à la mise en place du système LMD, aux conditions dégradées de la vie etudiante, au taux de chômage élevé des diplômés, etc.

Pour remédier à ces insuffisances et faire face à ces défis, l’équipe élue au niveau de l’Université de Tunis El Manar pour la période 2014-2017 se propose d’œuvrer essentiellement à :

  • Veiller à ce que l’étudiant soit la fin suprême de la vie universitaire en faisant de la vie etudiante une étape fondamentale dans sa formation, son intégration dans la société du savoir et son éducation à la citoyenneté améliorant par la même les opportunités de l’employabilité.
  • Assurer la qualité des programmes, des parcours de formation et des diplômes en vue de promouvoir la recherche scientifique et l’innovation technologique. Mettre en place un système de qualité à travers l’instauration de mécanismes d’auto-évaluation et d’évaluation externe de nature à améliorer le rendement de l’université quant à la formation et la recherche.
  • Instaurer une structure au niveau de la recherche scientifique ayant pour mission d’élaborer une stratégie claire à moyen et à long terme visant à renforcer la visibilité et la valorisation des résultats de la recherche et du réseautage des structures.
  • Consolider l’autonomie des universités, notamment au niveau de la gestion financière, administrative et pédagogique.
  • Développer la coopération nationale et internationale, aussi bien au niveau de la formation, de la recherche et de l’emploi.
  • Renforcer le sentiment d’appartenance à l’Université chez ses différentes composantes.
  • Accroître la culture de la citoyenneté et des droits de l’Homme à travers une interaction continue avec les différents acteurs sociaux.
  • Promouvoir la culture de la transparence et de la bonne gouvernance de l’université en appuyant la prise de décision participative et concordataire avec tous les acteurs et les structures concernés.
  • Améliorer la visibilité et le classement de l’Université non seulement par la quantité et la qualité des manifestations scientifiques et de la recherche mais aussi par l’appui du processus d’accréditation des établissements et de la certification des programmes.